Journée internationale des droits de la femme

La journée internationale des droits de la femme

Le 8 mars, nous célébrons chaque année les droits de la femme. C’est en 1977 que les Nations Unies ont, pour la première fois, internationalisé la « Journée internationale des femmes ».

ACS_traduction-42

Chez ACSTraduction, l’équipe est composée majoritairement de femmes. Anke Seyberth, fondatrice et dirigeante, a créé l’agence de traduction en 2014. Depuis, celle-ci s’affirme de plus en plus sur le marché et l’équipe s’agrandit : Daphné (responsable clientèle professionnelle), Floriane (chargée de projet B2C) et Mélanie (traductrice et relectrice) ont intégré l’agence en 2016, Karine (service comptabilité) en 2017, Sophie (traductrice et chargée de projet B2C) en 2018, Jonathan (développeur web), Maria (responsable clientèle professionnelle) et Clémence (traductrice et chargée de projet B2C) en 2019. Sans oublier les différent.es stagiaires !

Si la proportion de femmes dans l’équipe est remarquable, elle est également assez représentative du monde de la traduction plus généralement. En effet, au sein de cette profession, les femmes forment environ 70% des effectifs. La grande majorité des traducteurs exercent leur profession en « freelance », c’est-à-dire qu’ils sont travailleurs indépendants (profession libérale ou auto-entreprenariat pour la grande majorité d’entre eux).

S’il est bien connu que d’importantes inégalités de revenus persistent entre hommes et femmes pour l’emploi salarié[1], l’existence d’inégalités de revenus parmi les travailleurs indépendants est moins évidente. Et pourtant, celles-ci sont au moins aussi importantes que pour les travailleurs salariés : les femmes perçoivent environ 20 % de moins que les hommes chez les auto-entrepreneurs, environ un tiers de moins chez les indépendants « classiques » (hors auto-entrepreneurs) et environ 30 % de moins pour les dirigeantes d’entreprises[2] ! Ces écarts s’expliquent notamment par les différences de temps de travail entre les hommes et les femmes et de secteurs, plus ou moins rémunérateurs, dans lesquels ils exercent.

Le taux de femmes dirigeantes, quant à lui, est toujours inférieur à celui des hommes : il est d’environ un tiers en 2012, et de 17 % seulement pour les entreprises hors SARL (SA, SAS, etc.) qui emploient des salariés, comme chez ACS Traduction !

Pourtant, si le plafond de verre est toujours bien réel, c’est grâce à des femmes pleines d’ambition que de nouvelles entreprises comme ACSTraduction voient le jour et prospèrent, inversant les tendances et contribuant à donner une voix aux femmes.

Et avec succès, qui plus est : l’activité de notre agence de traduction est en pleine croissance et l’équipe a accueilli une nouvelle collaboratrice, Manon, ce 2 mars !

[1] https://www.inegalites.fr/Les-inegalites-de-salaires-entre-les-femmes-et-les-hommes-etat-des-lieux

https://www.franceinter.fr/economie/cinq-chiffres-pour-comprendre-les-inegalites-de-salaires-entre-les-femmes-et-les-hommes

[1] Insee Première, n°1563, juillet 2015, « Indépendants et dirigeants salariés d’entreprise : un tiers de femmes »

https://www.c-mon-assurance.com/actualites/mutuelle-entreprise/femmes-dirigeantes-les-inegalites-persistent/



Nous vous proposons un article qui pourrait vous intéresser :

ecriture inclusiveTout savoir sur l'écriture inclusive !

Lire nos articles de blog